Friday, February 23, 2024
Alopécie féminineLa chute des cheveux, responsable de la calvitie ?

La chute des cheveux, responsable de la calvitie ?

La chute de cheveux excessive peut-être le premier signe d’une calvitie. Une condition qui peut affecter les hommes et les femmes de tout âge et de tous milieux sociaux économiques. Mais savons-nous réellement si la chute des cheveux est responsable de la calvitie ?

La calvitie peut avoir un impact significatif sur la confiance en soi et l’estime de soi de la personne affecté, ce qui peut entraîner une détérioration de la qualité de vie. Bien qu’il n’existe pas de remède définitif pour la calvitie, il est possible de ralentir ou d’arrêter la perte de cheveux et de stimuler la croissance de nouveaux cheveux grâce a des traitements médicaux et chirurgicaux approprié. Découvrons maintenant si la chute des  cheveux est responsable de la calvitie.

La chute des cheveux, responsable de la calvitie ?

La calvitie est généralement causée par une combinaison de facteurs génétiques et hormonaux qui entraîne une perte de cheveux permanente. La chute des cheveux excessive, également appelée alopécie, est l’un des premiers signes de la calvitie. 

La calvitie masculine, également connue sous le nom d’alopécie androgénétique, est la forme la plus courante de calvitie observée chez les hommes. Elle est généralement causée par une sensibilité accrue des follicules pileux aux hormones mâles appelées androgène. Chez les femmes, la calvitie peut être causée par des troubles hormonaux, des carences nutritionnelles, des traitements médicaux, des maladies auto-immunes, entre autres raison.

La calvitie est souvent progressive et peut-être traitée de différentes manières. Notamment avec des médicaments, des lotions et des shampoings topiques ou la greffe de cheveux.

Cependant, il est important de consulter un dermatologue ou un spécialiste de la perte de cheveux afin d’obtenir un diagnostique précis et des recommandations de traitement personnalisées en fonction de la cause sous-jacente de la calvitie.

La chute des cheveux, responsable de la calvitie ?

Comment diagnostiquer une calvitie ?

Le diagnostic de la calvitie peut être établi en fonction des symptômes et des antécédents médicaux du patient. Un médecin spécialisé dans la chute de cheveux ou un dermatologue peut examiner les antécédents de l’individu et effectuer un examen physique pour déterminer la cause possible de la perte de cheveux. Ils pourraient également demander des tests de laboratoire tels qu’une analyse de sang pour rechercher des déséquilibres hormonaux ou des carences nutritionnelles.

Le médecin examinera également la zone touchée par la perte de cheveux, la densité et l’apparence des cheveux restants, et la localisation de la chute de cheveux. Des examens microscopiques peuvent également être effectués pour examiner les follicules pileux. Dans certains cas, une biopsie du cuir chevelu peut être nécessaire pour diagnostiquer la cause sous-jacente de la calvitie.

En cas de doute sur le diagnostic, le médecin peut également recommander la consultation d’un spécialiste de la chute de cheveux ou d’un dermatologue pour obtenir un diagnostique précis.

Examen physique

L’examen physique pour diagnostiquer la calvitie comprend généralement l’inspection du cuir chevelu, des cheveux et des poils sur la zone touchée. Le médecin examinera la localisation et la distribution de la chute de cheveux, la densité des cheveux restant, l’état des follicules Pileux et la présence d’inflammation, d’irritation ou de cicatrices.

Pour un examen plus détaillé, le médecin peut utiliser un dermatoscope pour examiner de plus près la surface du cuir de chevelu et des cheveux. Le dermatoscope est un instrument qui permet d’agrandir les images et d’observer les structures internes des cheveux et des follicules Pileux.

Si nécessaire, le médecin peut également effectuer une traction test, ou il tire doucement sur une petite poignée de cheveux pour voir combien de cheveux tombent. Cela peut aider à déterminer le degré de perte de cheveux.

Tests sanguins

Un test sanguin peut être recommandé pour diagnostiquer la calvitie si le médecin soupçonne une perturbation hormonal ou une carence nutritionnelle comme une cause possible.

Les tests sanguins pour diagnostiquer la calvitie peut inclure :

Analyse des hormones : une analyse de niveau d’hormones peut être effectués pour détecter les niveaux d’hormones mal (testostérone) ou féminine (œstrogènes) dans le sang. Des niveaux élevés ou déséquilibrés d’hormones peuvent causer la perte de cheveux.

Analyse des nutriments : une carence en nutriments comme le fer, la vitamine D, ou la vitamines B peut causer la perte des cheveux. Une analyse de sang pour détecter les taux de ses nutriments peut aider à établir un diagnostic.

Analyse de la thyroïde : les troubles thyroïdien peuvent causer la perte des cheveux. Une analyse sanguine peut aider à diagnostiquer les troubles thyroïdien et les traités de manière appropriée.

Analyse de la glycémie : le diabète peut causer la perte des cheveux, une analyse sanguine pour déterminer le niveau de glycémie peut aider à diagnostiquer et traitée de manière appropriée.

Biopsie du cuir chevelu

Une biopsie de la peau du cuir chevelu peut être recommandé pour diagnostiquer la calvitie. Et cela, lorsque le médecin suspecte une cause sous-jacente de la chute de cheveux, tel qu’une infection, un troubles auto-immune ou des cicatrices tissulaire. La biopsie consiste à prélever un petit échantillon de peau à l’aide d’une aiguille ou d’un scalpel, sous anesthésie locale. 

La biopsie est généralement effectué dans le bureau du dermatologue et l’ensemble du processus ne dure que quelques minutes. Une fois l’échantillon de peau prélevé, il est envoyé à un laboratoire où il est examiné sous un microscope. 

Les résultats de la biopsie peuvent souvent déterminer la cause de sous-jacent de la perte de cheveux. Par exemple, la biopsie peut révéler la présence de cellules inflammatoires indiquant un troubles auto-immune ou un follicule pileux endommagé, indiquant une infection.

Une biopsie de la peau peut parfois aider à déterminer si la calvitie est permanente ou non. Si la calvitie est causée par une cicatrice tissulaire ou des follicules Pileux endommagé, la perte de cheveux peut être permanente.

Conclusion

Bien qu’il n’existe pas de remède définitif pour la calvitie, il est possible de ralentir ou d’arrêter la perte de cheveux et de stimuler la croissance de nouveaux cheveux grâce a une variété de traitements médicaux et chirurgicaux. Le traitement approprié pour la calvitie dépend de sa cause sous-jacente, de la gravité de la chute de cheveux, de l’âge du patient et d’autres facteurs.

Il est donc essentiel de consulter un médecin ou un dermatologue pour obtenir un diagnostic précis et des recommandations de traitement personnalisé pour la calvitie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here