S’il est vrai qu’il existe différents traitements permettant de lutter contre les différents types d’alopécie, il est également vrai qu’il n’existe qu’une seule façon de repeupler les zones du cuir chevelu qui ont été touchées par la calvitie, à savoir la greffe de cheveux.

Une opération qui a évolué de façon exponentielle au cours de la dernière décennie pour parvenir, non seulement à ce qu’elle soit indolore et avec un postopératoire très agréable, mais aussi à des résultats naturels et, surtout, définitifs, grâce à l’application des techniques les plus avancées de greffe de cheveux.

C’est une avancée dont toute personne diagnostiquée comme alopécique peut bénéficier dès lors qu’elle est majeure, qu’elle n’a pas de contre-indication médicale incompatible avec l’anesthésie ou avec son passage en salle d’opération et, autre point essentiel, qu’elle dispose d’une zone donneuse avec des follicules pileux de qualité, faute de quoi il sera impossible de réaliser une greffe de cheveux optimale.

C’est la raison pour laquelle toute personne qui commence à souffrir d’une chute de cheveux généralisée depuis un certain temps doit se rendre chez le spécialiste de la santé capillaire pour être examinée et, après une analyse personnalisée de sa situation, choisir le traitement et/ou l’intervention la plus approprié pour, premièrement, arrêter la chute de cheveux et, deuxièmement, procéder à la greffe de cheveux là où les cheveux ont cessé de pousser.

Une fois que le patient a été informé que sa solution est une greffe de cheveux et qu’il est apte à subir cette opération, il est convoqué à une consultation préopératoire, généralement un ou deux jours avant l’opération, au cours de laquelle il est informé en détail de la technique à suivre, de la manière dont la greffe sera effectuée, des soins à apporter dans les heures précédant l’opération et de la période postopératoire, entre autres détails.

Le jour “J” à l’heure “H”, le patient se rend de l’étage à la salle d’opération où une anesthésie locale sera appliquée avant de commencer l’extraction des follicules pileux de la zone où il y a encore des cheveux de qualité, qui est connue comme la zone donneuse et qui tend à coïncider avec la zone arrière en bas du cuir chevelu.

Ainsi, après avoir sélectionné la zone présentant la meilleure qualité de poils et avoir été rasée en une seule fois, la phase d’extraction commencera. Elle sera réalisée selon l’une de ces deux techniques.

Technique FUSS (Follicular Unit Strip Surgery) : également connue sous le nom d’extraction par bandelette, elle commence par la sélection d’une bandelette de peau du cuir chevelu dans la zone donneuse. Une fois que cette bandelette est extraite avec des centaines d’unités folliculaires prêtes à être transplantées, elles sont divisées en fonction du nombre de follicules dans chaque unité folliculaire, qui peut contenir un, deux ou trois follicules par unité folliculaire.

En fonction du nombre de follicules contenus dans chaque unité extraite, ils seront implantés dans une zone ou une autre, celles contenant le moins étant idéales pour marquer la ligne de croissance ou pour couvrir de petites calvities.

Quant à la période post-opératoire, puisque l’obtention des unités folliculaires nécessite une opération plus fastidieuse, elle est plus inconfortable et plus longue que dans d’autres techniques plus récentes. En tout état de cause, elle fournit des résultats définitifs et de grande qualité.

Technique FUE (Follicular Unit Extraction) : également connue sous le nom d’extraction individualisée, elle commence par l’extraction des follicules pileux, dans ce cas un par un, de la zone donneuse. Cela nécessite, d’une part, un dispositif spécial qui permet des extractions millimétriques et, d’autre part, une longue formation pour pouvoir l’effectuer avec la plus grande précision.

Une fois extraites, celles-ci sont transplantées individuellement dans chaque zone non peuplée de cheveux, pouvant être beaucoup plus minutieuses et détaillées lors de la greffe, ce qui permet des transplantations détaillées qui finissent par donner des résultats beaucoup plus fins.

Contrairement à ce qui s’est passé avec le FUSS, la FUE permet un post-opératoire beaucoup plus rapide, supportable et ne provoque guère d’inconfort au-delà de la première nuit suivant l’opération, comme c’est par contre le cas pour toute intervention chirurgicale.

Technique robotisée FUE : Cette technique combine l’expertise et la bonne main, le bon savoir-faire et l’examen du médecin, avec l’assistance d’un robot qui permet des extractions beaucoup plus rapides et précises. Une fois que les follicules pileux de la meilleure qualité ont été extraits, ils sont implantés dans les zones touchées par l’alopécie. Comme pour le reste, une fois que la ligne d’implantation a été macérée, les cheveux seront greffés jusqu’à ce qu’ils soient complètement repeuplés.

La grande avancée que représente la robotisation dans le développement de la technique FUE est la réduction substantielle de la durée de l’intervention et le raccourcissement des temps de récupération grâce à la précision des dispositifs d’extraction des unités folliculaires.

Dans tous les cas, pour réaliser la procédure de greffe de cheveux par l’une de ces techniques de pointe, il est nécessaire d’être accompagné et supervisé dans toutes les étapes par des professionnels experts dans chacune des techniques. Et c’est la seule façon de garantir le succès de l’opération de greffe de cheveux.

Il est important de rappeler qu’ensuite, l’équipe médicale qui vous a assisté procédera à vous informer sur la manière dont les soins doivent être prodigués pendant les premiers jours post-opératoires, ainsi que sur les médicaments à prendre pour faciliter la croissance forte et saine des follicules greffés et de ceux qui les remplaceront une dizaine de jours après l’opération.

Bien que le temps d’attente pour savoir quelle sera votre nouvelle image puisse être long, la vérité est que, un an après avoir subi une greffe de cheveux et vous être vu dans le miroir, il ne vous faudra pas longtemps pour confirmer que, comme vous l’ont dit ceux qui ont déjà subi une greffe de cheveux, le processus en a valu la peine.

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

Contactar      644 713 228