tipos de alopecia

En Espagne, la moitié des hommes sont atteints d’alopécie avant l’âge de 50 ans. Ce pourcentage augmente progressivement, comme l’indiquent diverses études récentes qui estiment qu’environ 60 % des hommes sont touchés par ce problème à l’âge de 60 ans, un peu plus de 70 % à l’âge de 70 ans et 80 % à l’âge de 80 ans.

Cependant, c’est à l’adolescence que de nombreuses personnes commencent à souffrir dans leur chair des conséquences d’une maladie qui commence à se manifester par une perte de densité capillaire qui se transforme plus tard en une chute progressive et incontrôlée des follicules pileux et conduit finalement à l’apparition des premières calvities.

Des plaques chauves qui, si elles ne sont pas traitées, peuvent atteindre toute la surface du cuir chevelu. Il est donc essentiel de se mettre entre les mains d’un spécialiste de la santé capillaire au moindre signe de chute anormale de cheveux dans notre vie quotidienne.

Cela dit, voyons quels sont les types d’alopécie masculine les plus courants chez les hommes de tous âges. Actuellement, la communauté médicale a recensé une centaine d’alopécies différentes auxquelles nous sommes tous exposés.

Alopécie androgénétique

Elle est la plus fréquente chez les hommes représentant la grande majorité des cas qui se rendent quotidiennement dans des cliniques spécialisées dans la santé des cheveux. Elle est particulièrement répandue chez les hommes et tend à se développer à partir de 30 ans. C’est le moment où ceux qui en souffrent commencent à constater que leurs cheveux deviennent de plus en plus faibles, pour finalement commencer à tomber sans qu’ils se régénèrent.

Elle commence généralement à se développer dans la zone de la couronne et des entrées, et s’étend ensuite à d’autres zones du cuir chevelu.

Alopécie diffuse

Ce type d’alopécie commence à se développer dans n’importe quelle partie du cuir chevelu, d’où elle s’étend jusqu’à ce qu’elle affecte l’ensemble des cheveux, si elle n’est pas soignée antérieurement.

Peu à peu, les cheveux s’affaiblissent et poussent plus lentement, jusqu’à ce qu’ils cessent de pousser là où l’alopécie se déclare.

Alopécie areata

Ce type d’alopécie est le deuxième plus fréquent chez les hommes. C’est aussi celle qui apparaît plus tôt, étant donné qu’il est fréquent que certains adolescents ou jeunes d’une vingtaine d’années se rendent dans les cliniques après avoir constaté une perte de cheveux dans certaines zones spécifiques.

Bien que dans de nombreux cas, elle se manifeste en raison de l’hérédité, dans d’autres, elle est le résultat du stress ou de l’anxiété. Lorsque cela se produit, il suffit d’aller à la racine du problème et de le résoudre pour repeupler la zone touchée.

Alopécie cicatricielle

Ce type d’alopécie se déclare à la suite d’une maladie, d’un traitement ou d’une blessure. Dans ces cas, la cicatrice laissée par la maladie endommage les follicules et leurs zones de croissance sur le cuir chevelu.

Alopécie fibreuse

Ce type d’alopécie est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes, bien qu’il puisse également se produire chez certains hommes. La cause de cette alopécie est l’altération hormonale et elle débute généralement par une perte progressive des cheveux, principalement dans la zone frontale.

C’est l’alopécie qui progresse le plus lentement et qui nécessite l’utilisation de traitements fortifiants pour l’arrêter. Lorsque cela ne suffit pas, comme c’est le cas pour les autres types d’alopécie, la meilleure solution est de recourir à la greffe de cheveux.

En plus de ces alopécies, il est à noter qu’une certaine calvitie apparaît suite à des traumatismes ou à des maladies rares. C’est pourquoi, une fois de plus, nous insistons sur la nécessité de nous mettre entre les mains de professionnels de la santé dès que nous constatons que le nombre de cheveux qui tombent de notre cuir chevelu sur l’oreiller, en se peignant ou sous la douche est beaucoup plus élevé que d’habitude. C’est-à-dire ces 100-150 follicules que nous perdons et que nous régénérons chaque jour.

Comment mettre fin à l’alopécie masculine

Quelle que soit l’alopécie dont vous êtes atteint, il est important de savoir que votre problème a une solution. Cela dépendra bien sûr non seulement du type d’alopécie dont vous souffrez, mais aussi de son degré de développement et de la vitesse à laquelle vous commencerez à y mettre un terme grâce aux traitements, aux interventions et aux soins qui vous seront indiqués dans le centre médical où vous irez chercher de l’aide.

Bien qu’il existe des personnes qui changent de médicaments, modifient leur alimentation, réduisent leur niveau de stress ou d’anxiété ou utilisent certains remèdes maison pour améliorer sensiblement leur image, la vérité est que la grande majorité d’entre elles doivent subir un traitement de régénération ou une opération de greffe de cheveux pour retrouver l’image qu’elles avaient avant l’alopécie.

En ce sens, il convient de mentionner la grande utilité de traitements tels que ceux qui s’appuient sur les cellules souches pour parvenir à régénérer les follicules pileux, à renforcer les cheveux et à provoquer la naissance d’unités folliculaires qui avaient cessé de fonctionner grâce à l’enrichissement du plasma sanguin. Un traitement, celui dans lequel le propre sang du patient est oxygéné pour favoriser la circulation d’abord et l’alimentation des follicules ensuite, qui combiné avec la greffe de cheveux offre des solutions pour le reste de votre vie.

Car s’il existe une solution rapide et définitive par excellence, c’est bien la transplantation de cheveux par greffe d’unité folliculaire d’une zone donneuse à une zone receveuse où les cheveux avaient cessé de pousser afin de repeupler le cuir chevelu. Quelque chose qu’il est possible de réaliser en une seule séance et avec des résultats à vie grâce au développement de la technique FUE dans les meilleurs centres de santé capillaire.

Comme vous pouvez le constater, au-delà de votre alopécie et de son développement, pour ne plus être chauve, il suffit de se rendre dans un hôpital spécialisé dans ce type d’intervention pour y mettre fin une fois pour toutes.

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

Contactar      644 713 228